Bienvenue sur hoasi.com

 

Accueil

Rencontre

Galerie

Parcours

Expos

Divers

Hoasi

Contact

 

Parcours

" Connue pour ses oeuvres figuratives sur le Vietnam, Betty Clavel présente aujourd'hui un travail très personnel sur un des livres les plus autobiographiques et le préféré de Marguerite Duras. Betty Clavel s'est éprise du Vietnam lors d'un voyage en 1993. Et, depuis vingt ans, la plasticienne n'a pas lâché le couteau ou le pinceau sur le thème de ce pays qu'elle porte au fonds du coeur(...) Cette exposition est une première pour l'artiste que ce travail longuement mûri en mode non-figuratif. " (M.L. Lepetitjournal.com 21/01/2014)

" Invitée par le Consulat de France et par l'Ecole des Beaux arts à Hô Chi Minh-Ville, la plasticienne expose "Duras, au-delà du Barrage" dans le cadre du centenaire de la naissance de la romancière. Une belle façon de revenir au pays et de rendre hommage à l'une des romancières françaises les plus connues, née à Hô Chi Minh-Ville. Sa vie et son oeuvre sont un symbole du destin commun et de la proximité qui unissent la France et le Vietnam. "Cette exposition est la concrétisation du souhait de l'Institut français du Vietnam de développer et de renforcer ses partenariats avec les différentes institutions culturelles de la ville" précise Nicola Bergeret, attaché de coopération et d'action culturelle de l'antenne de l'institut français du Vietnam à Hô Chi Mih-Ville". (D.H. Le Courrier du Vietnam 22/04/2014) 

" Cette fois-ci, c'est un roman de Marguerite Duras qui inspire l'artiste: "Un barrage contre le Pacifique". Il en résulte vingt-sept toiles, des huiles, soulignées d'extraits de texte. Lesquels sont exposés pour l'ouverture de la médiathèque de Saint-Genest-Lerpt :  l'&sperluette. De la peinture abstraite, ce qui est nouveau chez l'artiste, très douée pour le figuratif. Et qui réussit bien ce passage vers une lecture abstraitement codifiée de la peinture, à travers une œuvre littéraire. Ou l'inverse. Cela faisait longtemps que Betty Clavel nourrissait ce travail qui marque une nouvelle étape. (...) Sa peinture se fait plus narrative, l'artiste proposant, avec le recours à l'abstrait, une lecture personnelle de l'œuvre littéraire. (...) Voilà qui marque une étape de plus pour une artiste déjà riche de multiples créations. et dont la peinture, à travers le chef d'œuvre littéraire de Marguerite Duras, prend une nouvelle dimension ." (N.D. La Tribune - Le Progrès, 14 novembre 2013) 

 

"C'est une écriture picturale très renouvelée que nous offre actuellement l'artiste (...) Renouvelée par le thème, celui des tabourets d'Asie qui vient, après les tongs, mettre en exergue un autre détail. Des tabourets observés un peu partout au Vietnam par Betty Clavel et qu'elle inscrit, de retour, dans l'épure d'une perspective très minimaliste. Si l'ambiance a évolué vers l'abstraction, la tonalité a elle aussi abordé d'autres nuances avec des sables dont le grain étincelle et se dépose sur la calligraphie, des gris très bien mis en espace, en diptyque et en formats étroits et hauts.  La peinture de Betty Clavel exprime toujours une extrême qualité de travail. mais c'est une écriture picturale différente qui compose et angle autrement les bouddhas et les bonzes qui parsèment son oeuvre. Betty Clavel célèbre l'Asie et ses petits tabourets en sont le symbole discret et multiple..."(N. D. La Tribune - Le Progrès, 29 septembre 2008)



  ""Des chaussures pour aller vers le dépouillement, des lampions pour aller vers la lumière..."Betty Clavel va, cheminant sur la toile, dans la sobriété et la recherche picturale. Recherche de lumière, c'est évident, à travers les rais de luminosité aux portes desquelles on pose les tongs pour entrer. Comme un rituel symbolique. Un passage vers un ailleurs bruissant délicatement de spiritualité. Recherche de lumière aussi dans la couleur, parfois très vive, des lampions de la fête asiatique. Festifs, certes, mais aussi intimes, où chacun trouve le sien. Comme les tongs qui expriment l'histoire d'un peuple fait de tant d'individualités. Et l'histoire universelle de toute humanité en marche..."  (N. D. La Tribune - Le Progrès, 3 octobre 2006)


  "Un voyage au Vietnam dans sa vie quotidienne, ses instants de lumière et de poésie, ses enfants de solitude aux regard éclairés d'espoir. Les regards sont particulièrement profonds chez l'artiste qui les travaille avec beaucoup d'élégance, des lueurs douces. une sensibilité fugace qui étire le temps qui passe : là et déjà ailleurs.. Dans les scènes de la vie quotidienne, ses palanches sont prétexte à une géométrie qui donne de la vie. Elles lient la représentation au mouvement et traduisent une étonnante fragilité... L'essence subtile des toiles de Betty Clavel, c'est simplement une innocence, une pureté, une sincérité qui nous bouleversent."  (N.D.La Tribune - Le Progrès, 4 avril 2006)


"Betty Clavel a la passion pour le Vietnam, ses gens, le pays, la culture. (...) . On pourrait penser que le sujet de sa série sur les tongs, ces chaussures asiatiques, (...) est assez réducteur et pauvre. Il n'en est rien, au contraire, le minimalisme du sujet laissant éclater le degré de réalisation et d'excellence auquel l'artiste est parvenu."  (J. D. La Tribune - Le Progrès, 13 septembre 2005)


 

       "La rue est déserte, aveuglée de lumière. Une fillette, toute seule. Le riz entre dans la balance. Se pèse et s'y maintient. Des chapeaux de paille s'empilent. Un vélo se faufile. Vous êtes au marché aux fleurs et aux fruits. Une conversation s'interrompt. Le silence se poursuit. Un enfant s'accroupit au pied d'un arbre immense. (...) Visiteurs, vous êtes captivés. pas à pas. Regard après regard. Travaillés par la couleur intense tandis qu'une étonnante partition se joue sur la corde sensible de l'émotion." (C.S-L. Le Progrès, 19 août 2001)




Autres textes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Collections privées  :
France  
Suisse 
Canada 
Vietnam

 

_____

 

 

 

 

Collections Publiques  :
Palau  ( Sardaigne )
Don de la ville
de saint-Genest-lerpt
Lors du jumelage

- Villars

-Saint-Galmier

- Mutuelle des fonctionnaires

- Groupe CEETAL