La genèse ...

            Mes huiles sur le Vietnam sont nées d'une histoire d'amour avec ce pays, une histoire forte qui m'a totalement immergée dans la peinture. Portrai d'enfants et questionnement sur leur devenir ont longtemps guidé mon travail.  Mes recherches ont ensuite porté sur deux axes. J'ai  travaillé le portrait ou plutôt le regard :  regard sur soi, sur les autres, sur le monde... 

             Après le thème de la solitude et de la multitude, c'est celui du dépouillement et de la lumière qui m'a interpelée avec une recherche portant sur les tongs et les lampions. Les toiles sont rouges et or avec, parfois, des papiers d'offrande. Toujours l'Asie, peut-être l'entrée d'une pagode... 

  Puis ce furent les tabourets qui m'ont inspirée, ces tabourets que l'on trouve devant chaque échoppe, à tous les coins de rue au Vietnam. Des tabourets et la plénitude du temps, ce temps si présent en Asie... 

C'est aujourd'hui sur les oiseaux que j'ai axé mon travail. .En Asie, lorsque l'on fait un voeu, on ouvre la cage d'un oiseau.  Les cages envahissent les marchés, les pépiements vous accompagnent dans les pagodes.  Un travail sur l’envol et  la liberté…